Skip to Content

Dimanche des Rameaux – 9 Avril

Domenica delle Palme ! Quelle jolie et poétique appellation. Dans la petite chapelle du couvent, j’assiste à la Bénédiction et à la Messe des Rameaux. Nous allons entendre la grand Messe à St Jean de Latran. J’aurais bien voulu aller à St Anselme mais il était impossible de ne pas sacrifier l’une ou l’autre cérémonie. La grand Messe est magnifique à St Jean. On chante la Passion à trois voix ; les Petits Chanteurs chantent le Credo et le Sanctus avec des voix délicieuses. La messe qui a commencé à 9h ½ ne se termine qu’à 12h ½ . Sous le porche, je suis assiégée par des italiennes auxquelles j’achète quelques rameaux.
Après le déjeuner, nous partons pour St Laurent-hors-les-murs. L’église est très curieuse : clocher roman, portique à colonnes de stuc, fresques. A l'intérieur deux églises ont été fondues en une seule ou plutôt une église plus moderne a été bâtie au dessus et en avant de l'ancienne. Deux ravissants ambons se trouvent donc au milieu de l'Eglise. Le choeur est entouré de colonnes qui paraissent brisées alors qu'en réalité elles sont coupées à mi-hauteur par la nouvelle église et continuent beaucoup plus bas jusqu'à l'ancienne. Nous découvrons celle-ci en montant derrière l'autel. L'effet est très curieux, plutôt choquant. Une jolie mosaïque et un très beau siège papal au fond de l'église. Derrière l'autel, dans la crypte, nous allons voir le somptueux tombeau de Pie IX orné de mosaïques représentant les armes de tous les pays qui ont contribué à ériger cette tombe.

Le petit cloître qui se trouve à côté de l'église m'enchante par sa simplicité presque pauvre. Les petites colonnes sans aucun ornement supportent deux à deux une arcade ronde qui ouvre sur un jardinet d'herbes vertes : au centre une fontaine. Une paix, un calme exquis, nous sommes dans un lieu de paix qui respire une mystique naïve et confiante et nous en jouissons d'autant plus que nous sommes seules à rêver ici. Je préfère ce petit coin si paisible aux cloîtres plus célèbres de St Jean et de St Paul.

Avec peine nous quittons ce lieu délicieux pour entrer au Campo Verano. Le cimetière est bâti sur l'endroit où St Laurent fut enterré. Le corps du saint fut ensuite transporté à l'Eglise. Le cimetière est plus curieux que pieux avec ses tombes énormes, véritables monuments de pierre mais les perspectives des grandes allées de cyprès sont admirables.

Nous retournons à St Jean pour les Vêpres et après avoir fait nos stations de Jubilé nous revenons lentement à pied. La soirée est délicieuse, le ciel rouge, la ville rose : les nuages prennent des formes fantastiques.



Dr. Radut | page